L’ortie fée de la résistance

L’ortie longtemps détestée, considérée comme une mauvaise herbe est pourtant riche de multiples vertus.

C’est ce que l’on découvre dans ce documentaire à travers de nombreux portraits d’hommes et de femmes qui utilisent l’ortie au quotidien et dont le point commun est de s’investir pour un monde plus sain et équitable. Mais aujourd’hui des lois interdisent tout ce qui n’est pas autorisé. C’est ainsi que l’utilisation, la commercialisation et la transmission des recettes de ces produits naturels totalement inoffensifs comme le purin d’ortie, deviennent interdits.

Alors l’ortie « fée » de la résistance et devient symbole de luttes aussi variées que celles contre le tout industriel, la marchandisation à outrance, l’uniformisation des modes de penser (culturels et « agri-culturels »). Car les enjeux sont de taille : conserver un environnement dans lequel pourront évoluer les générations futures… Préserver les libertés aussi fondamentales que celles de se soigner comme on l’entend ou de cultiver son jardin en respectant la santé humaine et celle de l’environnement…

Bref préserver l’indépendance de chacun à être soi-même, préserver la liberté d’être !

Bon visionnage !

Publicités

Ma tarte aux poires et chocolat noir.

Bonjour !

Aujourd’hui je fais une tarte aux poires ! Mais comme c’est un peu triste, j’ajoute du chocolat noir

tarte

Pour la pâte (fine): 150 g de farine

40 g de beurre

2 cuillères à soupe de sucre (vanillé)

4 cl de lait de soja.

Je pétris et étale à la main dans un plat recouvert de papier sulfurisé. Je passe la pâte au four à 180° le temps d’éplucher et de couper trois poires.

Je sors la pâte du four et pose deux carrés de chocolat noir (de dégustation à 72% de cacao), ils fondent, y’a plus qu’à les faire glisser d’un doigt sur toute la surface de la tarte. Ils forment rapidement un lit brun pour accueillir les poires. J’ajoute les morceaux de poires, en vrac, pas le temps pour la rosasse, j’ai faim !

Je remets au four à 180° pendant environ heu… 15 minutes. Je ne sais pas faire confiance à mon four et vérifie régulièrement la cuisson !

Si vous la laissez refroidir, le chocolat sera croquant ! Et si vous le préférez onctueux même après refroidissement, mélangez au chocolat quelques gouttes de lait de soja, d’amande ou de coco avant de l’étaler sur la pâte.

tarte3

Et voilà ! Elle est pas jolie avec ses bords irréguliers et son petit air bordélique ?

Je précise que c’est une tarte petite et fine, vous devrez doubler les proportions si vous êtes plus de deux ou très gourmand !

Nous sommes tous terriens.

Je vous défie de regarder ce documentaire jusqu’au bout et d’aller ensuite acheter d’la bidoche au supermarché.  Même si, à mon goût, la musique est trop larmoyante, et c’est bien inutile compte tenu de la dureté des images.

Je voudrais que tout le monde voit ce documentaire, ça devrait même être obligatoire à quiconque souhaitant acheter de la viande, du lait, du cuir ou autres produits issus de ce massacre.

« Earthlings est un documentaire long-métrage sur la dépendance absolue de l’humanité à l’égard des animaux (animaux de compagnie, nourriture, habillement, divertissement, et recherche scientifique) mais aussi sur l’irrespect total pour ceux qu’on peut aussi qualifier de marchandise… »

Sur le même schéma que le racisme et le sexisme, le spécisme favorise ses propres intérêts aux détriments des autres espèces.

Voici quelques citations qui m’ont interpellé dans ce documentaire, et qui, je l’espère vous interpelleront aussi:

« La souffrance d’un être est égale à la souffrance de tout autre être. »

« Les gens espèrent que la viande qu’ils achètent vient d’un animal qui n’a pas souffert. Mais ils préfèrent ne rien savoir. Et pourtant tous ceux qui, par leur consommation, provoquent le sacrifice d’un animal, ne méritent pas d’ignorer les étapes de production de la viande vendue dans le commerce. »

« Si les abattoirs avaient des vitres, ne serions nous pas tous végétariens ? »

« Vous avez dîné, et bien que l’abattoir ait été soigneusement caché dans un lieu convenablement éloigné, vous êtes complice. » Emerson.

« De toutes les créatures, l’Homme est la plus détestable. » Mark Twain.

« Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille. » Léon Tolstoï.

« L’ignorance est la plus fréquente justification des spécistes. Mais avec le temps et la détermination n’importe qui peut facilement découvrir la vérité. »

« Si la souffrance des animaux nous retourne l’estomac, cela montre que nous n’y sommes pas indifférents, même si nous ne voulons pas l’admettre. Ceux qui rejettent l’amour pour les animaux comme n’étant que de la sensiblerie renient une part importante de leur humanité. Quand on respecte un animal, on n’en est pas moins humain. Nous sommes tous terriens, faisons le rapprochement. »

Comment est-on passé de ferme à usine à viande ?

panneaux

Bienvenus dans les sites industriels de mise à mort !

L’élevage intensif c’est: 80 à 99% des animaux (selon les espèces) qui ne voient pas la lumière du jour, 60 milliards d’animaux tués par an dans le monde. Dont 1 milliard en France. Fécondations artificielles, déforestation, pollution des eaux et de l’air, contribution au réchauffement de la planète, maltraitance, cruauté, mutilations: ébecquage, écornage, ablation des queues, coupe des oreilles, sciage des dents ( qui n’empêchent pas le cannibalisme ), folie, déformations, fractures, antibiotiques préventifs, confinement, mauvaise hygiène, stress, mort lente et douloureuse …

15 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire un kilo de viande, contre 2 000 litres pour un kilo de riz.. Dites non à l’hypercarnisme !

Un petit compteur de mort affolant et d’autres infos sur Planetoscope.com

La récup’ c’est au poil !

C’est le printemps, et qui dit printemps dit nouvelle coupe ! Non pas pour moi qui peine à faire pousser mes cheveux mais pour mon chien… Et pas question de jeter ces précieux poils si doux…

Allez Barney, tu vas pas faire d’histoire, c’est parti !

barney

Je commence par le laver. Après séchage au soleil, je passe à la coupe (aux ciseaux).

HPIM6094

 Oula, ça change tout ! Je récupère ensuite les poils,

poils

Et un cache cou pour enfant (trop petit) dont je couds le bas et que je  remplis des précieux poils !

cache cou+poils

 Une autre petite couture en haut et voilà:

barney + coussin

Non non, attendez, il manque quelque chose…

barney + coussin2

Des pompons !

coussin

Et voilà ! Merci Barney !

Le Wwoofing

Mon chien, ce héro...

Le WOOFing, mais qu’est-ce que c’est ? Et puis d’abord qu’est-ce que ça veut dire ?

WWOOF  (« World-Wide Opportunities on Organic Farms » en français « opportunités dans des fermes bio du monde entier »)  est un réseau mondial de fermes bio créé en Angleterre en 1971, il s’est depuis étendu dans le monde entier. Des hôtes se proposent d’accueillir gratuitement des wwoofers pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire, leur quotidien et leurs activités avec la possibilité pour ces derniers de se voir offrir le gîte et le couvert. Les wwoofers donneront, lors de leur séjours des coups de main tels que la cueillette de fruits, promenades et nourrissage des animaux, traite, jardinage, coupe de bois, cuisine etc.

Le wwoofing est donc une sympathique manière de rencontrer des gens ouverts et d’apprendre ou de faire découvrir des savoirs-faire dans le domaine de l’écologie. Pour info, la France compte environ 400 hôtes et 4000 membres inscrits au réseau national (oui oui, il faut s’inscrire, mais les prix sont très raisonnables).

Vous voyagez, vous rencontrez, vous apprenez, tout en rendant service et sans aucun échange d’argent. Quelques jours ou semaines à occuper utilement ? Devenez WWOOFER !

Visitez le site officiel de WWOOF France.

Vous êtes déjà woofer ou hôte ? Parlez-en dans un petit commentaire. Et si vous avez des liens à partager c’est permis ^^

A bientôt dans une ferme bio !

La pollution des sols

Le territoire français présente l’une des plus fortes densités de sites pollués au monde. Durant deux siècles, les industriels ont enfoui une grande variété de produits chimiques sur leurs terrains ou en pleine nature. On compte ainsi près de 300 000 sites pollués en France. Une grande partie de cette surface est déjà occupée par des habitations, des établissements scolaires, ou encore des terrains de sport. Les produits toxiques, invisibles à l’oeil nu, sont capables de remonter à l’air libre, sous forme de gaz toxiques, ou de se répandre dans les nappes phréatiques.

Vidéo

La guerre des graines

Je vous invite à regarder ce film, si ce n’est pas déjà fait. Il vous permettra de comprendre comment des multinationales veulent confisquer le vivant. Ce film, je l’espère, vous donnera envie de vous battre pour sauver notre indépendance alimentaire.